osmL’été est à peine commencé que déjà, j’ai hâte au mois d’août, non pas pour reprendre le chemin de l’école, mais pour assister au grand concert gratuit de l’Orchestre symphonique de Montréal (OSM), sous la direction de Kent Nagano. Le 14 août à 19 h, en direct de l’Esplanade Financière Sun Life, l’OSM prouvera une fois de plus qu’il porte bien son nom. Petit tour d’horizon des oeuvres jouées juste pour vous sous les étoiles et présentées par Marc Hervieux, l’animateur de la soirée.

ORCHESTRE : La Grande Pâques russe de Nicolaï Rimski-Korsakov

Écrite il y a 125 ans et jouée pour la toute première fois à St-Pétersbourg, La Grande Pâques russe n’est pas l’oeuvre la plus connue du compositeur Nicolaï Rimski-Korsakov (Le vol du bourdon), et pourtant! Ce morceau, destiné à être une ouverture de concert, fait parler sa grande maîtrise des subtilités de l’orchestration et donnera un plaisir certain à tous les musiciens de l’OSM. Tantôt ce sont les bois qui se font valoir, ensuite ce sont les cuivres qui pétaradent ; chaque section de l’orchestre est mise en valeur dans ces notes inspirées de cantiques orthodoxes. Nicolaï Rimski-Korsakov (1844-1908), surnommé «le magicien de l’orchestre» fut aussi professeur, chef d’orchestre et membre du «Groupe des Cinq», célèbre pour sa musique inspirée du folklore russe et détachée des standards occidentaux. Écoutez :

)

SYMPHONIQUE : Rhapsody in Blue de George Gershwin

Classique parmi les classiques, Rhapsody in Blue a assuré une notoriété quasi immédiate à George Gershwin (1898-1937), âgée de seulement 26 ans au moment de sa création. Grand séducteur et créateur du jazz symphonique, Gershwin a posé les jalons de la musique classique américaine au XXe siècle. Avec sa touche jazz probablement inspirée par la musique des rues multiethniques de New York, il parvient à toucher le coeur des auditeurs... et des cinéastes. La Rhapsody in Blue fut le thème du film King of jazz (1930), avant d’être reprise par Woody Allen en introduction de Manhattan et Disney dans Fantasia 2000. Le 14 août, dix pianistes, dont Lorraine Desmarais, Julie Lamontagne, Justine Pelletier, Marianne Trudel et Marika Bournaki, seront sur la scène pour colorer cette grande Rhapsody. Sur le site Wikipédia, vous pouvez écouter la version jouée pour la première fois en 1924 à New York, avec Gershwin lui-même au piano.

)

DE MONTRÉAL : Écoutez mon histoire de Denis Gougeon

Le concert ne pourrait être complet sans une touche québécoise, assumée par le compositeur de talent Denis Gougeon, né en 1951 à Granby et auteur de plus d’une centaine d’oeuvres. Inspirée par le folklore québécois, Écoutez mon histoire lui a été commandée en 2008 par l’OSM. Quoique trop peu souvent jouées, les commandes ont l’avantage d’ouvrir le dialogue entre leur compositeur et les musiciens (disons qu’il est plus difficile de poser des questions à Beethoven!). Le Yves Lambert trio se joindra à l’orchestre pour agrémenter Écoutez mon histoire de chant traditionnel, violon, guitare et accordéon. Ça va déménager! Une amie à moi dit que la musique de Gougeon est aussi jouissive que des feux d’artifice...

 

alexandra-viauAlexandra Viau

Alexandra Viau est journaliste pigiste et hochelagaise d’adoption. Elle commence à s’intéresser au quartier lorsqu’elle réalise en 2006 une biographie sur Louise Harel pour la radio CIBL. Son attachement aux Expos, aux quartiers ouvriers et au jardin botanique la convainc d’emménager quatre ans plus tard dans Hochelaga-Maisonneuve. Alexandra a travaillé deux ans dans la salle de nouvelles télévisées de Radio-Canada et trois ans à titre de rédactrice en chef de l’émission Mise À Jour, sur les ondes de MAtv. En 2012, elle s’aventure (enfin) vers le web et coréalise le webdocumentaire Un vendredi soir au club vidéo (ONF). Aujourd’hui, elle renoue avec l’écriture grâce à ce blogue. Elle est diplômée de l’école de journalisme de l’UQÀM à Montréal.