Blogue

La technique Graston pour les sportifs

Que vous soyez un sportif amateur ou que vous vous entraîniez pour votre prochain marathon, vous aimeriez sans doute optimiser votre performance tout en prévenant les blessures.  La technique de mobilisation Graston pourrait vous y aider !

Il s’agit d’une technique de mobilisation des tissus mous instrumentée (MTMA) élaborée aux États-Unis, par et pour des sportifs, et qui est utilisée par des physiothérapeutes et des thérapeutes du sport. De par ses exigences de formations offertes uniquement aux professionnels de la santé, la technique Graston est l’une des techniques instrumentées les plus reconnues.

Celle-ci est basée sur le “cross friction massage” du Dr James Cyriax, une technique manuelle utilisée en réadaptation pour briser les adhérences formées par des cicatrices.

Utile en réadaptation, et en prévention !

Bien qu’utilisée traditionnellement en réadaptation, la technique Graston peut aussi être utilisée de façon préventive, pour rétablir le mouvement optimal des tissus ciblés. On peut par exemple travailler les cuisses, les bandelettes iliotibiales et les mollets chez les coureurs, ou encore les épaules et le dos chez les nageurs.

La technique Graston aide à augmenter la résilience des tissus, à prévenir les blessures tissulaires des muscles, fascias, tendons et ligaments, et aide également les sportifs à demeurer actifs, car cette technique, contrairement à d’autres méthodes de traitements, va de pair avec l’entraînement physique.

Elle n’est toutefois pas indiquée chez une personne qui  n’est pas active physiquement, ni sur une partie du corps blessée qui doit être immobilisée pour quelque temps.

Effets bénéfiques de la technique Graston

Selon les études effectuées, la technique Graston offre les bénéfices suivants :

  • une meilleure circulation ou perfusion des tissus ciblés
  • la restauration de la fonction du tissu traité
  • en présence de douleur, une diminution plus rapide de celle-ci
  • des tendons et des ligaments plus forts

Des outils spécifiques

Qui dit Graston dit utilisation d’outils thérapeutiques en acier inoxydable, élaborés spécifiquement pour le traitement des tissus.

Plutôt que de traiter à l’aveuglette, l’acier inoxydable, combiné au design des instruments, amplifie la détection des lésions, tel un balayage radar. La technique permet donc de détecter et de traiter les lésions des tissus, un avantage qui n’a pas son pareil comparativement à d’autres techniques, ni par exemple à l’utilisation d’un rouleau pour délier les muscles. En effet, ce dernier peut défaire un nœud musculaire, mais ne peut pas défaire des adhérences formées à la longue à cause des entraînements, ni d’anciennes blessures non traitées.

Le design des outils comprend des surfaces de traitements biseautées faites pour localiser et mieux libérer les restrictions. Le biseau simple augmente la profondeur de traitement alors que le biseau double augmente le confort pour les lésions plus sensibles, ou pour traiter autour d’un os, tel la rotule d’un genou. Les courbes convexes et concaves des surfaces de traitement biseautées augmentent et diminuent respectivement la profondeur de mobilisation, ainsi que l’envergure de la surface traitée.

Protocole de traitement

La technique comprend un protocole de traitement spécifique, comme suit :

  • L’évaluation et la mobilisation des tissus avec les instruments Graston
  • Des exercices ciblés pour favoriser le remodelage et la rééducation du tissu traité
  • La glace ou cryothérapie
  • L’entraînement (encouragé après une session Graston, car il optimise le remodelage des tissus)

Pour optimiser vos entraînements, ou pour récupérer d’une blessure, faites-en l’essai ce printemps !

La technique Graston est offerte à la clinique Stadium PhysiOsteo par Marie-Josée Bertrand, praticienne Graston depuis près de 20 ans et thérapeute du sport agréée au Canada et aux États-Unis.