Médailles et autres données

Date d’ouverture

17 juillet 1976

Date de clôture

1er août 1976

Participation

94 nations
6 084 athlètes (1 260 femmes, 4 824 hommes)
414 athlètes représentant le Canada
2661 accompagnateurs
196 épreuves
3 195 170 spectateurs
1 milliard de téléspectateurs

Ouverture officielle des Jeux

Sa Majesté la reine Elizabeth II

Allumage de la vasque olympique

Stéphane Préfontaine (16 ans) et Sandra Henderson (15 ans)

Serment olympique

Pierre St-Jean (haltérophilie)

Serment officiel

Maurice Forget (athlétisme)

Sports au programme (21)

Athlétisme Hockey sur gazon
Aviron Judo
Basket-ball Lutte
Boxe Natation*
Canoë / Kayak Pentathlon moderne
Cyclisme Sports équestres
Escrime Voile
Football Volley-ball
Gymnastique Tir
Haltérophilie Tir à l'arc
Handball

*incluant plongeon et water-polo

Aucun sport en démonstration
27 lieux de compétition

Sécurité

Environ 16 000 personnes (police et armée)

Tableau des médailles

Nation
Or

Argent

Bronze
1. URSS URS 49 41 35
2. République Démocratique Allemande GDR 40 25 25
3. États-Unis d'Amérique USA 34 35 25
4. République Fédérale d'Allemagne FRG 10 12 17
5. Japon JPN 9 6 10
6. Pologne POL 7 6 13
7. Bulgarie BUL 6 9 7
8. Cuba CUB 6 4 3
9. Roumanie ROM 4 9 14
10. Hongrie HUN 4 5 13
11. Finlande Fin 4 2 0
12. Suède SWE 4 1 0
13. Grande-Bretagne GBR 3 5 5
14. Italie ITA 2 7 4
15. France FRA 2 3 4
16. Yougoslavie YUG 2 3 4
17. Tchécoslovaquie TCH 2 2 4
18. Nouvelle-Zélande NZL 2 1 1
19. Corée KOR 1 1 4
20. Suisse SUI 1 1 2
21. République Populaire Démocratique de Corée PRK 1 1 0
22. Jamaïque JAM 1 1 0
23. Norvège NOR 1 1 0
24. Danemark DEN 1 0 2
25. Mexique MEX 1 0 1
26. Trinité-et-Tobago TRI 1 0 0
27. Canada CAN 0 5 6
28. Belgique BEL 0 3 3
29. Pays-Bas NED 0 2 3
30. Portugal POR 0 2 0
31. Espagne ESP 0 2 0
32. Australie AUS 0 1 4
33. République Islamique d'Iran IRI 0 1 1
34. Mongolie MGL 0 1 0
35. Vénézuela VEN 0 1 0
36. Brésil BRA 0 0 2
37. Pakistan PAK 0 0 1
38. Porto Rico PUR 0 0 1
39. Thaïlande THA 0 0 1
40. Autriche AUT 0 0 1
41. Bermudes BER 0 0 1

Médaille des Jeux de 1976

Sur l’avers, le dessin de Giuseppe Cassioli, conçu pour les Jeux d’Amsterdam en 1928. Les principaux symboles sont la Victoire, la Fraternité et l’Universalité. Le revers a été volontairement conçu dépouillé. Il est composé d’une couronne de laurier stylisée, symbole de la victoire depuis les Jeux de l’Antiquité, et de l’emblème des Jeux de Montréal.

L’emblème des Jeux de 1976

L’emblème est composé des anneaux olympiques surmontés d’un podium olympique, qui est également l’interprétation graphique de la lettre «M», initiale de Montréal. Au centre, la piste d’athlétisme, lieu privilégié des Jeux. Cet emblème évoque à la fois la fraternité universelle que propose l’idéal olympique, la gloire des vainqueurs, l’esprit chevaleresque de leurs luttes et l’accession de Montréal au rang de ville olympique. L’emblème a été conçu par le graphiste Georges Huel qui a également dessiné le flambeau en compagnie de Michel Dallaire.

La mascotte des Jeux de 1976

Baptisé «Amik», un terme tiré de la langue algonquine signifiant «castor», cet animal été choisi comme mascotte parce qu’il est reconnu pour sa patience et son ardeur au travail. Il a de plus occupé une place importante dans le développement du Canada à l’époque où la traite des fourrures était une activité de premier plan en Amérique du Nord. Grand symbole national canadien, on le retrouve sur certaines pièces de monnaie, ainsi que sur certains timbres. La mascotte est ceinturée d’une bande rouge portant l’emblème des Jeux et symbolisant le ruban auquel est attachée la médaille remise aux vainqueurs.

La musique

Les thèmes des musiques de scène ont été tirés de l’œuvre du pianiste-compositeur André Mathieu (1929-1968). Le directeur musical et chef d’orchestre était Vic Vogel qui aura Art Philips, spécialiste des arrangements d’orchestre, pour collaborateur.

Une flamme virtuelle

Une première : la flamme olympique arrive de Grèce par voie électronique. Elle a été expédiée sous forme d’impulsions codées transmises par câble téléphonique vers un transmetteur en direction d’un satellite du réseau Intelsat. Elle a par la suite été acheminée jusqu’à un récepteur à Ottawa. Là, un rayon laser lui redonne son aspect original.

Absence des Africains

En dépit de l’absence des Africains, engagés dans une action de boycottage menée par la Tanzanie et à laquelle 22 pays se sont ralliés, pour protester contre une récente tournée en Afrique du Sud de l’équipe nationale de rugby de Nouvelle-Zélande, les Jeux Olympiques de 1976 ont connu d’excellentes compétitions.

Domination soviétique

L’équipe soviétique termine en tête de tous les pays avec 49 médailles d’or, 41 d’argent et 35 de bronze.

Classement des médailles

Au classement des médailles, sept pays socialistes se classent parmi les dix premiers, avec l’URSS et la RDA en tête.

Le Canada termine au 13e rang du classement pour le nombre de médailles par pays, avec une récolte de 11 médailles (5 d’argent et 6 de bronze).

La performance des nageurs canadiens mérite d’être soulignée. Ils récoltent 8 des 11 médailles du Canada.

Une médaille pour les Bermudes

Les Bermudes sont devenues le pays le moins peuplé (53 500 habitants) à obtenir une médaille au Jeux d’été, grâce à Clarence Hill qui remporta la médaille de bronze en boxe dans la catégorie des poids lourds.

Du gazon artificiel

Le hockey est pratiqué sur gazon artificiel pour la première fois.

Plus d’épreuves pour les femmes

Les femmes voient le nombre d’épreuves augmenter pour elles avec l’apparition d’épreuves féminines en basket-ball, handball et aviron.

La reine Nadia

La gymnaste roumaine Nadia Comaneci est la première gymnaste de l’histoire olympique à obtenir un score parfait de 10. Elle réussit son premier 10 parfait aux barres asymétriques, puis les juges lui décernent la note maximale à six reprises.

Super Viren

Le Finlandais Lasse Viren repousse les limites des plus grands coureurs de fond en gagnant pour la deuxième fois consécutive le 5 000 m et le 10 000 m. Il participe au marathon, tente de rééditer le triplé d’Emil Zatopek en 1952, mais finit cinquième pour sa première tentative sur cette distance.

Plongeon à l’italienne

Avec sa victoire dans le haut-vol, l’Italien Klaus Dibiasi devient le premier plongeur à remporter trois médailles d’or successives et à obtenir des médailles dans quatre éditions des Jeux.

Les médaillés olympiques canadiens

Argent
Cheryl Gibson Natation, 400 m quatre nages, épreuve individuelle chez les femmes
Greg Joy Athlétisme, saut en hauteur chez les hommes
Michel Vaillancourt Sports équestres, Grand Prix de saut d’obstacles, épreuve individuelle
John Wood Canoë, C-1, 500 m chez les hommes
Stephen Pickell
Graham Smith
Clay Evans
Gary MacDonald
Natation, relais 4 x 100 m quatre nages, épreuve chez les hommes
Bronze
Nancy Garapick Natation, 100 m dos, épreuve individuelle chez les femmes
Nancy Garapick Natation, 200 m dos, épreuve individuelle chez les femmes
Becky Smith Natation, 400 m quatre nages, épreuve individuelle chez les femmes
Shannon Smith Natation, 400 m nage libre, épreuve individuelle chez les femmes
Gail Amundrud
Barbara Clark
Becky Smith
Anne Jardin
Natation, relais 4 x 100 m nage libre, épreuve chez les femmes
Wendy Hogg
Robin Corsiglia
Susan Sloan
Anne Jardin
Natation, relais 4 x 100 m quatre nages, épreuve chez les femmes

Cérémonie d’ouverture – Faits saillants

  • 76 433 spectateurs réunis au Stade.
  • Près de 8 200 personnes participent au défilé.
  • Près d’un demi-milliard de téléspectateurs suivent la cérémonie.
  • Sa Majesté, la reine Elizabeth II d’Angleterre, proclame l’ouverture officielle des Jeux.
  • La présence du maire Jean Drapeau est saluée par une ovation.
  • 80 jeunes filles lâchent des pigeons porteurs d’un message d’amitié aux peuples de la terre. Ce geste rappelle le cortège des vierges qui accompagnaient les athlètes dans la tradition antique. Le nombre fait référence au 80e anniversaire des premiers Jeux de l’ère moderne.
  • Deux jeunes athlètes francophone et anglophone (symbolisant les deux peuples fondateurs), Sandra Henderson de Toronto, et Stéphane Préfontaine de Montréal, portent la flamme et allument la vasque au centre du Stade.
  • Pierre St-Jean (haltérophile québécois) prononce le serment olympique au nom de tous les athlètes.
  • Le juge Maurice Forget (athlétisme) fait le serment des juges et officiels.

Cérémonie de clôture – Faits saillants

  • 76 433 spectateurs réunis au Stade.
  • La cérémonie de clôture donne lieu à un spectacle haut en couleurs.
  • 500 jeunes filles vêtues de capes blanches exécutent une chorégraphie formant les couleurs et les anneaux du drapeau olympique.
  • Afin de souligner l'union fraternelle du sport olympique, les athlètes entrent sans distinction de nationalité. Plus de 500 Amérindiens, arborant leur costume d'apparat, escortent les athlètes et pénètrent dans les cinq anneaux formés par les jeunes filles, pour y ériger des tentes aux couleurs des anneaux olympiques.
  • La fin des Jeux étant proclamée, le drapeau olympique est abaissé sous le chant d'adieu. Huit athlètes le transportent hors du Stade.
  • La flamme olympique s'éteint. Place aux prochains Jeux. Sur des écrans géants, en direct de Moscou, des danseurs et des chanteurs exécutent un court spectacle, puis présentent une immense bougie à l'écran.
  • Dans le Stade, la foule brandit des bougies et des bâtonnets lumineux en guise de témoignage d'amitié. La XXIe édition des Jeux olympiques d'été prend ainsi fin.