Le 4 janvier dernier commençait un important chantier de modernisation des systèmes électromécaniques du Parc olympique.

En partenariat avec la firme Ecosystem, spécialisée dans les travaux de maintien d’actifs énergétiques, ces travaux ont pour but d’optimiser la consommation énergétique du Parc tout en réduisant sa facture. La firme retenue pour ce projet d’envergure est le maître d’œuvre de ce grand chantier. Elle est responsable de chaque étape du projet, de la conception à la livraison, en plus de garantir les coûts et les économies d’énergie annuelles.

Pour mener à terme cet important projet, le Parc olympique bénéficie entre autre d’une aide gouvernementale de 2 590 550 $ du ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles.

groupe

Plusieurs personnalités étaient présentes à la conférence de presse annonçant la subvention de 2,6 M$ pour le projet d’efficacité énergétique du Parc olympique. Dans l’ordre habituel : Maurice Landry, Parc olympique, André Rochette, Ecosystem, Pierre Arcand, ministre MERN, Stéphanie Trudeau, Gaz Métro, Michel Labrecque, Parc olympique, et France Lampron, Hydro-Québec.

Financé par le Fonds vert, plus particulièrement par le programme ÉcoPerformance, ce projet permettra la réduction d’émissions de gaz à effet de serre (GES) de 5 181,1 t éq. CO2/an, ce qui équivaut à retirer quelque 1 524 véhicules légers des routes annuellement.

Le projet en chiffres :
– Des économies annuelles garanties de 1,3 M$
– Une réduction de la facture énergétique de 26 %
– Une réduction de la consommation de 31 %
– Une diminution des émissions de GES de 5181 tonnes de CO2/an, ce qui équivaut au retrait de 1524 véhicules légers de la circulation

Les quatre grands chantiers :
– Modernisation de la centrale thermique
– Conversion vapeur-eau chaude du système de chauffage
– Optimisation des systèmes de ventilation et des contrôles centralisés
– Installation d’éclairage DEL

Grâce à ces rénovations majeures, le Parc olympique sera en mesure de diminuer  son empreinte environnementale tout en réduisant sa facture énergétique. Une belle façon d’entamer la prochaine décennie en ayant à cœur l’environnement !