Le Parc olympique a mis sur pied un projet pilote de verdissement d’une section de son esplanade.

Ce projet pilote a vu le jour à la suite du report du projet de construction du planchodrome, qui est repoussé à une date ultérieure, sans pour autant être relégué aux oubliettes.La construction pour le planchodrome ayant malgré tout commencé, la direction du Parc a décidé d’aller de l’avant en verdissant la zone touchée par les travaux plutôt que de la bétonner à nouveau.

Les travaux de verdissement sont désormais terminés et le résultat s’imbrique parfaitement dans le paysage. Le Parc olympique souhaitait que la section verdie s’harmonise avec les courbes existantes de l’esplanade, rappelant ainsi le geste de l’architecture originale et assurant une continuité avec les aménagements existants. Les 1 125m2 ont donc été remplis de 600 tonnes de terre afin d’aménager une surface gazonnée de 775 m2, ainsi que des zones de plantation de 350 m2.

Ces dernières seront prises en charge dès ce printemps afin de planter vivaces et annuelles en 2018. La surface aménagée est entourée par une bordure métallique de 150 m de longueur, qui délimite le nouveau lieu. Un sentier de poussières de roche d’une cinquantaine de mètres serpente le secteur, entre les sections végétales.

Fait intéressant, l’aménagement paysager se situe à moitié sur sol et à moitié sur une dalle structurale recouvrant de nombreux espaces de stationnement du Parc olympique. Afin d’assurer une bonne étanchéité, une nouvelle membrane imperméabilisante a donc dû être installée, ainsi qu’une membrane drainante, sur les zones où la chape d’usure a été enlevée. La pose de ces deux membranes permettra ainsi un écoulement adéquat de l’eau de pluie, tout en préservant l’étanchéité des stationnements.

Dès le retour du printemps, le Parc olympique procédera à l’aménagement paysager des zones de végétation.