Montréal, le 28 septembre 2015 – Dans une volonté d’agrémenter l’espace urbain et d’améliorer la qualité de vie de ses voisins et ses visiteurs, le Parc olympique procédera au verdissement des abords du Stade, le long de l’avenue Pierre-de Coubertin.

Ainsi, depuis la mi-septembre, et ce jusqu’en novembre 2015, les dalles de béton jouxtant le trottoir de l’avenue Pierre-De Coubertin ont été retirées pour faire place à un terrain gazonné, agrémenté d’une trentaine d’arbres d’une douzaine d’essences, contribuant à la mise en valeur du site.

« Après la centaine d’arbres plantés au sud de la rue Sherbrooke l’an dernier, entre le boulevard Pie-IX et la rue Viau, nous poursuivons nos efforts en verdissant la rive nord de l’avenue Pierre-De Coubertin », affirme Michel Labrecque, président-directeur général du Parc olympique. Les travaux, réalisés au coût de 200 000 $, font partie du plan d’immobilisations 2015-2020 du Parc olympique. « Les dalles de béton à cet endroit étant vétustes, des travaux de réfection s’imposaient. Nous avons opté pour une option plus verte en privilégiant la plantation d’arbres et la pose de pelouse plutôt que de bétonner à nouveau », poursuit-il. Les arbres ainsi plantés permettront de rehausser le caractère convivial des espaces publics, de lutter contre les îlots de chaleur, en plus d’embellir l’avenue, pour le plus grand plaisir des visiteurs et des résidents du secteur.

Un défi technique
Le verdissement de l’avenue Pierre-De Coubertin à cet endroit représente un défi de taille. En effet, étant donné la proximité du métro, passant à un peu plus d’un mètre sous terre à cet endroit, les ingénieurs doivent tenir compte de cette contrainte. « Nous privilégions des arbres ayant un enracinement de surface afin d’éviter d’abimer le tunnel du métro. De plus, à certain endroits, il n’est tout simplement pas possible d’y planter des arbres. Voilà pourquoi sur certains espaces nous avons posé de la pelouse et planté des arbustes », explique M. Labrecque.

La planification des travaux de verdissement a été élaborée avec l’aide de la Société de verdissement du Montréal métropolitain Soverdi, notamment pour le choix des végétaux. «  Les 12 essences retenues répondent aux conditions environnementales du site et permettent de créer une diversité écologique qui contribuera à protéger les arbres contre les insectes ravageurs et les parasites », soutient pour sa part Marie-Bernard Pasquier, architecte paysagiste pour Soverdi. « En plantant des essences variées, nous assurons une pérennité à cet espace vert pour les décennies à venir, en plus de créer un environnement propice à la venue d’oiseaux, d’abeilles et de papillons. Nous sommes très heureux de participer aux efforts du Parc olympique en matière de développement durable pour rendre l’arrondissement de Mercier–Hochelaga-Maisonneuve plus vert », conclut-elle.

Voici la liste complète des essences d’arbres plantés aux abords du Stade olympique :

  • Arbre de Katsura
  • Chêne rouge
  • Chicot du Canada
  • Érable
  • Févier d’Amérique
  • Ginkgo biloba
  • Lilas japonais
  • Micocoulier occidental
  • Orme
  • Maackie de l’amour
  • Philodendron de l’amour
  • Tilleul à petite feuille