Montréal, le lundi 7 mars 2016 – Un nouveau chapitre s’ouvre dans l’histoire du Parc olympique de Montréal. Près de 30 ans après son inauguration en 1987, la Tour de Montréal accueillera en 2018, et ce pour une durée initiale de 15 ans, son premier locataire, alors que 1 000 employés des services AccèsD de Desjardins occuperont sept étages de la plus haute tour inclinée au monde.

Cette entente, dont les pourparlers ont débuté à l’automne 2014, a été rendue possible grâce à l’appui du ministère du Tourisme, qui a accompagné le Parc olympique dans toutes les étapes du processus, à l’issu duquel ces espaces inoccupés depuis près de trois décennies ont finalement trouvé preneur. « Une entente de cette envergure avec une organisation aussi solide que le Mouvement Desjardins constitue une excellente nouvelle pour la revitalisation de ce secteur de l'Est de Montréal. En tant que ministre responsable de cette société d’État, je me réjouis de l’exploitation du potentiel du Parc olympique et de la mise en valeur de son patrimoine architectural moderne. Le maintien de milliers d’emplois de qualité ainsi que leur venue dans ce secteur de Montréal assurera des retombées positives autant sur les autres installations du Parc que dans le secteur environnant », a souligné la ministre Julie Boulet.

Pour Michel Labrecque, président-directeur général de la Régie des installations olympiques, l’arrivée de ce nouveau locataire est une preuve concrète de l’effet positif de la relance du Parc, initiée en 2012. « Nous sommes évidemment très heureux d’accueillir ce locataire de prestige, fleuron de l’économie québécoise et qui jouit d’une crédibilité indéniable. L’arrivée de Desjardins concrétise les efforts de la RIO de positionner ses installations comme un pôle névralgique de l’est de Montréal en créant un engouement économique pour l’arrondissement de Mercier—Hochelaga-Maisonneuve. En regroupant une partie de ses employés dans la Tour de Montréal, Desjardins exprime sa confiance en l’avenir des installations. De plus, cette excellente nouvelle tombe à point nommé, à la fois pour le 40e anniversaire du Parc olympique, et pour les nombreux projets majeurs à venir au cours des prochaines années, tout en créant des revenus significatifs », poursuit-il.

Plus de 80 % de l’espace disponible
Les 1 000 employés d’AccèsD qui travailleront à la Tour de Montréal occuperont une superficie locative de plus de 14 000 m2 (155 000 pi2) répartie sur sept étages représentant 80 % de l’espace disponible. L’entrée principale des bureaux des employés de Desjardins se trouvera à quelques pas du Centre sportif du Parc olympique, nouvellement rénové. La Tour de Montréal ayant la forme d’un tripode évasé, la superficie des sept étages occupés varie, pour chacun, de 460 m2 à 2 400 m2. Les employés de Desjardins bénéficieront également de l’emplacement privilégié du Parc, alors que celui-ci est desservi par les stations de métro Pie-IX et Viau, ainsi qu’une dizaine de lignes d’autobus desservant les quartiers limitrophes, sans compter les pistes cyclables et les nombreuses places de stationnement intérieur.

Travaux préparatoires à la Tour
Des investissements de 43,5 millions de dollars seront nécessaires pour la réalisation des travaux permettant de livrer un bâtiment de base au nouveau locataire. Ce montant a été octroyé en octobre dernier au Parc olympique par le gouvernement du Québec, sous forme d’un prêt non subventionné qui sera remboursé à même les revenus de location des espaces loués.

À terme, le Parc olympique sera propriétaire de vastes locaux mis aux normes et possédant une valeur foncière non négligeable, assurant ainsi la pérennité des équipements de 1976. « Peu d’installations olympiques à travers le monde peuvent se targuer d’être encore aussi bien exploitées et mises en valeur, quarante ans après leur construction », renchérit M. Labrecque. « Le Parc olympique de Montréal est un actif immobilier important, et des annonces comme celles-ci démontrent toute la richesse qu’un tel équipement apporte à la collectivité », conclut-il.