Vivons-le

Deux navettes électriques autonomes en service au Parc olympique

Devant le succès qu’a connu l’essai de la navette électrique autonome (NÉA) sur son site en juin 2017, le Parc olympique a renouvelé l’expérience en 2018 avec un second projet pilote, en collaboration avec la Ville de Montréal, Espace pour la vie et l’opérateur Transdev.

Ainsi, du 10 septembre au 7 décembre, deux navettes ont sillonné le Parc olympique, les jours de semaine, de 6 h à 10 h, et de 15 h à 18 h, afin d’offrir aux visiteurs et aux employés de Desjardins nouvellement installés à la Tour de Montréal, une alternative de transport pour leurs déplacements intra-muros.

Cette fois, les deux navettes « nouvelle génération » EasyMile ont parcouru le site sur une distance de près de 700 mètres, soit sur un trajet reliant l’entrée du Stade au métro Viau, en passant par les nouveaux bureaux du Mouvement Desjardins, ainsi que le Planétarium Rio Tinto Alcan, le Centre sportif et la Tour de Montréal.

Durant toute la durée du projet pilote, les navettes électriques autonomes ont parcouru 1 116 kilomètres et offert du transport à 2 186 personnes, confirmant ainsi la pertinence d’un tel service sur un site aussi vaste que celui du Parc olympique. Ce projet pilote confirme la position de leader du Parc olympique en matière de mobilité durable et de terrain de prédilection pour les essais et les expériences d’automatisation des transports urbains. Lors de l’essai réalisé l’an dernier avec la NÉA de Transdev – une première au Canada pour une navette électrique autonome circulant en espace mixte – plus de 800 visiteurs ont utilisé ce mode de transport ultramoderne.

Le Parc olympique et son partenaire Espace pour la vie souhaiteraient se doter éventuellement d’une flotte de véhicules autonomes reliant les différents points d’intérêt du site, afin de faciliter les allées et venues des quelque trois millions de visiteurs fréquentant chaque année cet imposant quadrilatère de 2 km2.