Vivons-le

Soyez stupéfait par les performances des meilleurs plongeurs au monde!

La troisième étape de la Série mondiale de plongeon FINA 2019 aura lieu au Centre sportif du Parc olympique du 26 au 28 avril. Ce sera l’occasion pour les Montréalais de voir en action les vedettes de l’équipe canadienne de plongeon ainsi que les meilleurs plongeurs internationaux.

Le spécialiste du tremplin de 3 mètres, François Imbeau-Dulac, sera l’un des représentants de l’unifolié à s’élancer lors de cette compétition. Le plongeur de 28 ans, qui a participé aux Jeux olympiques de Londres en 2012, prend part au circuit de la Série mondiale depuis 2015.

Les plongeurs participants à cette série de compétitions sont triés sur le volet. La sélection des athlètes invités chaque année aux épreuves de la Série mondiale s’effectue après la compétition la plus importante de la saison précédente, soit les Championnats du monde ou la dernière Coupe du monde. Seuls les huit meilleurs athlètes d’une épreuve individuelle et les six premiers duos des épreuves synchronisées obtiennent une invitation pour la Série mondiale.

Toutefois, les pays hôtes ont le privilège d’obtenir une sélection pour un plongeur dans toutes les épreuves individuelles ainsi qu’une place pour l’épreuve de plongeon synchronisé mixte. « C’est d’ailleurs ce privilège qui me permet de prendre part à la compétition mixte avec Jennifer [Abel] », a expliqué Imbeau-Dulac.

Crédit: Plongeon Canada / Antoine Saito

Le privilège de performer dans sa ville

Selon le vétéran, prendre part à une compétition à la maison, dans son pays et de surcroît dans sa ville, amène parfois un stress supplémentaire. Toutefois, les avantages sont indéniables. « Avoir une foule de partisans derrière soi a un effet sur les performances des athlètes. Bien sûr, il faut bien gérer la situation, mais avec l’expérience, les athlètes sont capables d’utiliser cette énergie que leur procure la foule. » Le plongeur affirme que parfois, les effets des réactions de la foule peuvent se faire ressentir sur les pointages : « Dans un sport jugé, une réaction positive de la foule après un plongeon peut donner le bénéfice du doute aux juges. »

D’un point de vue plus personnel, François Imbeau-Dulac savoure chaque occasion qui s’offre à lui de participer à des événements internationaux au Québec. « J’arrive à la fin de ma carrière et je veux profiter de chaque chance que j’ai de performer devant ma famille et mes amis. »

Outre la présence des partisans, de la famille et des amis, il y a également des avantages plus étroitement liés à la performance sportive associés au fait de participer à une compétition sur son lieu d’entraînement habituel : « Nous n’avons pas besoin de nous habituer à un nouveau tremplin, à un nouvel environnement. En plongeon, lorsque tu t’élances dans les airs, les repères visuels sont très importants. Puisqu’il s’agit de notre lieu d’entraînement, nous avons un avantage considérable sur les compétiteurs des autres pays qui n’auront que quelques jours pour s’adapter et trouver leurs repères. »

François Imbeau-Dulac participera aux épreuves du tremplin de 3 mètres, du 3 mètres synchronisé avec Philippe Gagné et au 3 mètres synchronisé mixte avec Jennifer Abel.

Envie de venir voir François et ses coéquipiers en action?

Voici quelques commentaires de l’athlète qui vous permettront d’apprécier encore davantage le spectacle :

  • « En série mondiale, les gens auront la chance de voir la « crème de la crème du plongeon», il n’y aura que des plongeurs de très haut niveau. »
  • « Pendant l’épreuve, les spectateurs plus néophytes pourront facilement constater la qualité des entrées à l’eau. Lors d’une entrée à l’eau réussie, le plongeur parvient à terminer le mouvement dans une verticale parfaite et crée très peu d’éclaboussures à la surface de l’eau. Des plongeurs s’élançant de la plateforme de 10 mètres donnent l’impression de véritablement disparaître sous l’eau. Lorsque ça se produit, les spectateurs restent souvent stupéfaits. Au Canada, Meaghan Benfeito est reconnue pour réussir de telles entrées à l’eau. »
  • L’esthétisme du sport est aussi un élément que pourront apprécier les amateurs et qui ajoute une dimension artistique aux exploits athlétiques. « Lorsqu’un plongeur est gracieux, il obtient souvent de meilleures notes. »

Quelques athlètes à surveiller :

  • Meaghan Benfeito à la plateforme individuelle, trois fois médaillée de bronze aux Jeux olympiques. Elle se battra pour une place sur le podium.
  • Jennifer Abel au tremplin de 3 mètres. Elle est une des seules plongeuses au monde à exécuter un deux et demi avant avec deux vrilles, un plongeon généralement effectué par les athlètes masculins.
  • Chez les hommes, un athlète chinois qui sera présent à Montréal, exécute un quatre et demi avant en position carpée de la plateforme. Il est le seul à travers le monde à faire cet impressionnant plongeon.

Crédit: Plongeon Canada / Antoine Saito

Comment se dérouleront les compétitions?

Un total de dix épreuves seront présentées :

  • Tremplin de 3 mètres chez les femmes
  • Tremplin de 3 mètres chez les hommes
  • Tremplin de 3 mètres synchronisé chez les femmes
  • Tremplin de 3 mètres synchronisé chez les hommes
  • Tremplin de 3 mètres synchronisé mixte
  • Plateforme de 10 mètres chez les femmes
  • Plateforme de 10 mètres chez les hommes
  • Plateforme de 10 mètres synchronisé chez les femmes
  • Plateforme de 10 mètres synchronisé chez les hommes
  • Plateforme de 10 mètres synchronisé mixte

Les épreuves de plongeon synchronisé sont des finales directes. Les équipes effectuent leur liste de plongeon une seule fois et c’est ce qui détermine le classement final.

Dans les épreuves individuelles, les athlètes prendront d’abord part à des demi-finales. Deux demi-finales réunissant six athlètes chacune auront lieu en matinée. Les trois meilleurs plongeurs de chaque demi-finale s’affronteront lors de la finale en soirée.

Pour l’horaire des compétitions et pour vous procurer des billets : plongeonmtl.com.